Chargement Évènements

BELLE-HÉLÈNE

DU 7 AU 10 JUILLET

Conformément à la réglementation imposée par le Gouvernement, un pass sanitaire vous sera demandé pour le concert de La Belle-Hélène afin d’accéder à la salle. Il faudra vous munir, en version papier ou numérique, de l’un des documents suivants :

– preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48h

– certificat de rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois

– attestation de vaccination contre la Covid-19 (2 injections)

Une carte d’identité vous sera également demandée. Le pass sanitaire ne sera pas exigé pour les enfants de moins de 11 ans.

Merci de votre compréhension !

Concert symphonique – Opéra bouffe

LES NUITS D’ÉTÉ – LA BELLE HÉLÈNE

Le célèbre opéra-bouffe d’Offenbach revisité !

Mercredi 7 juillet — 20h

Jeudi 8 juillet — 20h

Samedi 10 juillet — 20h

Lille – Auditorium du Nouveau Siècle

[ Tarif 1 ]

± 2h sans entracte

À Paris – Version de concert

En coproduction avec Les Grandes Voix

 

Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Jeudi 1er juillet — 19h30
Théâtre des Champs Élysées, Paris

OFFENBACH / ROUGERIE       

La Belle Hélène
[Création]

Alexandre Bloch Direction
Lionel Rougerie Livret & mise en scène

Gaëlle Arquez Hélène
Cyrille Dubois Pâris
Éric Huchet Ménélas
Aliénor Feix Oreste
Marc Barrard Agamemnon
Philippe Ermelier Calchas
Raphaël Brémard Achille
Sahy Ratia Ajax I
Florent Karrer Ajax II
Marie Lenormand Bacchis
Camille Poul Léæna
Pauline Texier Parthénis

Léa Dangréaux Vénus

Chœur de Chambre Septentrion
Orchestre National de Lille

Saïd Abitar Illustrations et scénographie
Fabrice Ollivier Lumières

Les Nuits d’été en partenariat avec le.

Depuis , ledonne le 

Avec le soutien exceptionnel de la .

Le célèbre opéra-bouff­e d’O­ffenbach revisité ! L’histoire est connue : Vénus a promis à Pâris, fils du roi de Troie, l’amour de la plus belle femme du monde : Hélène ! Mais voilà, Hélène est déjà mariée au roi de Sparte. Cette intervention divine risque d’avoir de fâcheuses conséquences. Cela n’empêche pas Pâris de venir à Sparte dans l’espoir de séduire la belle Hélène, entourée de rois, d’augures et de filles de joies…
D’une folle inventivité musicale et vocale, l’oeuvre cache aussi de précieux moments de poésie et de délicatesse qui en font un cocktail unique en son genre.
Pour rendre hommage à l’impertinence d’Offenbach, Lionel Rougerie a choisi de réécrire partiellement le livret, faisant notamment intervenir Vénus, la savoureuse mais dangereuse déesse de l’amour et des plaisirs. Cette Belle Hélène reprend donc l’essentiel de l’oeuvre originale, tout en s’offrant quelques libertés et en promettant quelques surprises…
Un spectacle festif et décalé, empruntant au théâtre, à l’opéra et au concert, pour une fin de saison haute en couleurs !

Offenbach

Offenbach