FILIPPO MARANO

VIOLON

À L’Orchestre National de Lille depuis 1989

Après avoir passé le bac littéraire en 1979, j’obtiens en 1983 le diplôme de violon au Conservatoire de Venise dans la classe de Giuliano Carmignola. J'ai collaboré périodiquement avec le Théâtre « La Fenice de Venise » et fréquenté la masterclass de Pavel Vernikov de 1983 à 1986.
En 1986 j'ai reçu le premier prix catégorie F du concours international « Ville de Stresa » et je suis devenu membre de l'Orchestre de chambre de Padoue sous la direction de Bruno Giuranna. En 1989 j’ai intégré l'Orchestre National de Lille sous la direction de Jean-Claude Casadesus. Je collabore avec l'Orchestre de Paris sous la direction de chefs tels que Sanderling, Savallisch, Maazel, Baremboim.

INTERVIEW

Quel âge as-tu ?
57 ans.

D'où es-tu originaire ?
Je suis Italien mais bien installé en France et particulièrement à Lille mais je n'ai jamais perdu cet esprit joyeux et impertinent que m'a transmis ma patrie.

C'est comment la scène ?
La scène pour moi représente l'endroit où je me dois de faire appel à mes acquis et à mon expérience pour être ce maillon qui rend possible le rendu d'une interprétation orchestrale. Un savoir-faire instrumental et une compréhension musicale.

L'idole de ton instrument ?
C'était David Oishtrak, maintenant c'est incontestablement Jascha Heifetz. Dans la vie on évolue.

Le/la chef décédé(e) ou vivant(e) avec qui tu rêverais de jouer en concerto ?
Il m'a été donné de participer à des concerts avec comme chef d'Orchestre Lorin Maazel. Notamment un "Sacre du printemps " de Stravinsky que je n'oublierai jamais. Sa direction fut une leçon de force expressive jointe à une précision de direction, stupéfiantes. Comme un rêve réalisé.