ÉRIC LORILLARD

COR

À L’Orchestre National de Lille depuis janvier 1983

Après quelques années de piano, je décide d’apprendre le cor au conservatoire d’Evreux dans la classe de Jean-Yves Bernard (cor solo de l’Orchestre philharmonique de Radio-France) en 1974. Deux ans plus tard j’intègre la classe de Michel Proust au conservatoire d’Orléans et suis parallèlement mon professeur d’Evreux au conservatoire de Chatou. En septembre 1979, je réussis le concours pour intégrer la Musique de l’Air de Paris. Je suis les cours Michel Garcin Marou au Conservatoir du Xème arrondissement de Paris et en sors avec un 1er prix à l’unanimité. La même semaine en octobre 1982, je rentre au CNSM de Paris ainsi qu’à l’Orchestre National de Lille. En 1999 je réussis le concours de Professeur d’Enseignement Artistique de la fonction publique. Je suis depuis 2003 professeur aux conservatoires de Dunkerque et Bousbecque.

INTERVIEW

Quel âge as-tu ?
57 ans.

Est-ce que tu viens d'une famille de musiciens ?
J’ai découvert le cor grâce à mon oncle Jean-Yves Bernard. Ma tante est pianiste-accompagnatrice, ma sœur est professeure de Formation musicale.

Qu'est-ce que tu aimes dans ton métier ?
J’adore la musique sous toutes ses formes et pouvoir avoir un rôle dans son interprétation est un bonheur. Il n’y a jamais de routine, chaque semaine amène un nouveau chef et un nouveau programme. Voir les gens heureux après un concert et parfois les rencontrer est une excellente récompense. J’aime beaucoup les tournées à l’étranger qui permettent de souder l’amitié entre collègues et découvrir aussi les différents courants musicaux des pays visités. Malheureusement ces tournées se font trop rares actuellement.

Quel est le plus beau solo d'orchestre de ton instrument ? 
Impossible de n’en donner qu’un seul mais les solos des symphonies de Brahms et de Mahler ont ma préférence.

Ta playlist idéale en trois artistes ? 
Queen, Johnny Hallyday, les Bee Gees.