FRANÇOIS MARAT

VIOLON

À L’Orchestre National de Lille depuis août 2018

J'ai étudié à Nantes auprès de C. Serban, avant d'arriver au Conservatoire National Supérieur de Lyon dans la classe de V. Nemtanu et K. Olechowski. Je suis passionné par l'Orchestre depuis toujours, ayant notamment eu la chance d'être musicien supplémentaire pendant plusieurs années à l'Opéra de Lyon, mais aussi par la musique de chambre, principalement en trio et quatuor.

INTERVIEW

Quel âge as-tu ?
23 ans.

Est-ce que tu viens d'une famille de musiciens ?
Oui, mon grand-père Pierre Dervaux était compositeur et chef d'Orchestre fondateur de l'ONPL, ma grand-mère Irène Jaumillot cantatrice à l'Opéra de Paris. Mon père est pianiste, ma mère flûtiste et mon petit frère corniste.

As-tu le trac quand tu es sur scène ?
C'est tout ou rien, ça peut dépendre de la difficulté du programme, de l'atmosphère qui règne dans la salle, du public (un long silence peut parfois être très impressionnant), de la quantité de café que j'ai pu boire dans la journée... Quoiqu'il arrive, la deuxième partie des concerts s'aborde souvent plus calmement.

L'idole de ton instrument ?
David Oistrakh.

Ta playlist idéale en trois artistes ?
Oscar Peterson, Snarky Puppy, et un peu de Coldplay.