ERMENGARDE AUBRUN

ALTO

À L’Orchestre National de Lille depuis avril 2017

J’ai obtenu mon Master au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon en 2017 dans la classe de Françoise Gnéri. La même année j’ai remporté le poste d'alto tuttiste à l'Orchestre National de Lille.
En 2016 je participe au programme Erasmus, partant étudier à la Hochschule für Musik de Munich avec Hariolf Schlichtig puis à l’Universität der Kunst de Berlin dans la classe de Julia Rebekka Adler. Avant mon admission au CNSMDL, je me suis formée auprès de Florence Krings au CRR de Douai puis au CRR de Paris avec Françoise Gnéri, Laurent Verney et Anne-Aurore Anstett. J’ai participé aux masterclass de grands maîtres tels que Tatjana Masurenko, Roberto Diaz, Atar Arad, Hartmut Rohde ou encore Garth Knox.
Passionnée par la pratique orchestrale, j’ai été académiste à l’Orchestre de Paris en 2012, puis en Praktikum au WDR Sinfonieorchester de Cologne en 2014 jouant ainsi sous la baguette de grands chefs tels que Paavo Järvi, Christoph Eschenbach, Philippe Jordan, Andris Nelson, Jukka-Pekka Saraste… Je suis membre de l’Orchestre Français des Jeunes et du Gustav Mahler Jugendorchester depuis plusieurs années. J’ai également remporté le concours de l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne.
Je suis membre de l’Ensemble Osmose depuis sa création en 2012.

INTERVIEW

Est-ce qu'un orchestre c'est comme une grande famille ?
Oui... à mon sens, l'orchestre trouve notamment son identité par la richesse du talent et des caractères divers des musiciens qui le compose. Comme dans une famille, l'entretien d'une belle fraternité est la clef d'un ensemble harmonieux, et l'harmonie est essentielle pour un orchestre !

Quel âge as-tu ?
27 ans.

À quel âge as-tu commencé la musique ?
6 ans.

Combien d'heures par jour pratiques-tu ton instrument ?
Plus on acquiert de l'expérience plus on s'aperçoit que la qualité du travail l'emporte sur la quantité et chaque semaine est différente. En dehors des répétitions d'orchestre, la préparation des concerts demande un travail personnel, variable en fonction des programmes : des œuvres peuvent-être très exigeantes techniquement ou parfois le travail de découverte de l'oeuvre, sans l'instrument, est plus important (écoute, compréhension)... mais bien souvent l'un va avec l'autre ! Dans tous les cas, comme un sportif, il est important de "garder la forme" sur l'instrument pour se sentir à l'aise et surtout de toujours chercher à évoluer !

Ton premier coup de coeur musical ?
La 10ème symphonie de Mahler ! La grande puissance de l'alto !