LES COMPOSITEURS EN RÉSIDENCE

Temps privilégiés de création et de rencontres avec le public, les résidences sont des occasions d’échanges fructueux avec les compositeurs. Cette année, nous retrouvons Benjamin Attahir et nous découvrirons Magnus Lindberg. Deux mondes sonores, deux compositeurs qui s’exprimeront tout au long de la saison.

BENJAMIN ATTAHIR

Benjamin Attahir fait partie de la génération montante des jeunes compositeurs français, et est lauréat de plusieurs Prix internationaux. Violoniste de haut niveau, il se consacre pleinement à la composition depuis quelques années. Fasciné par le lien entre le monde contemporain et l’objet prélevé au passé, il s’intéresse aux instruments anciens tels que le théorbe ou le serpent pour lesquels il écrit des pièces concertantes. Ses compositions orchestrales repoussent les limites de l’inouï et révèlent sa passion pour les cultures orientales. Lors de sa première saison de résidence à l’Orchestre, il a su aiguiser la curiosité du public avec plusieurs pièces magnifiques comme Adh-dhohr, pour serpent et orchestre. Benjamin Attahir présente cette année son projet Syrian Voices, une commande spécifique de l’ONL.

Retrouvez-le :

jeudi 8 & vendredi 9 novembre
autour de l’exotisme musical

vendredi 7 décembre
autour du violon

mardi 5 mars
pour un concert Flash 12h30 carte blanche où il présentera Nur pour hautbois solo et orchestre (avec Olivier Stankiewicz au hautbois) et De l’obscurité II pour harpe seule (avec Anne Le Roy Petit à la harpe)

vendredi 8 mars
pour la première de son projet participatif Syrian Voices et pour une leçon de musique avec Lancelot Hamelin autour de cette création

samedi 8 juin
pour le concert “Symphonie n°4” avec son œuvre Nach(t)spiel pour violon et orchestre

MAGNUS LINDBERG

Magnus Lindberg, comme d’autres compositeurs finlandais de sa génération, cherche à s’ouvrir à d’autres influences européennes lors de ses études supérieures musicales. Brillant élève à l’Académie Sibelius d’Helsinki, il part à la rencontre des compositeurs influents de son temps. Il étudie notamment les écrits et partitions de Luciano Berio et Karlheinz Stockhausen, qu’il affectionne particulièrement. Intéressé par les musiques électroniques, il poursuit ses recherches musicales entre Helsinki et Paris (Ircam). Il est nommé Professeur de composition au Conservatoire Royal de Suède. Il a été compositeur en résidence à l’Orchestre Philharmonique de New York (de 2009 à 2012) puis à celui de Londres (de 2014 à 2015). Magnus Lindberg est considéré aujourd’hui comme un compositeur majeur dans le domaine de la musique orchestrale. Des pièces récentes comme Seht die Sonne, Scoring, Al largo ou Era écrites pour de prestigieux orchestres, viennent confirmer sa notoriété.

Retrouvez-le :

jeudi 27 & vendredi 28 septembre
pour les concerts d’ouverture “Fête orchestrale” avec Tempus Fugit et pour une leçon de musique autour de cette création française

jeudi 15 novembre
pour une leçon de musique autour de la musique finlandaise

jeudi 25 avril
pour un concert Flash 12h30 carte blanche

LES LEÇONS DE MUSIQUE

En introduction au concert, Benjamin Attahir et Magnus Lindberg proposent des rencontres ouvertes à tous, pour partager leur vision, éclectique et personnelle, de la musique. Regards croisés entre œuvres du répertoire et création contemporaine, musique et peinture, composition et interprétation… Au gré de leur cheminement de compositeur, ils partagent leur passion pour la musique et la création artistique, en lien avec le programme du soir.